top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurubiera9

Montréal-Nord : Des élèves dénoncent un enseignant

Dernière mise à jour : 30 nov. 2020


Valérie-Micaela Bain 2020-10-30 | Mis à jour le 31 octobre 2020

D’anciens élèves accusent un enseignant de l’École secondaire Henri-Bourassa, à Montréal-Nord, de proférer des commentaires racistes, xénophobes et misogynes en classe depuis des années. Ils ont rencontré jeudi matin des avocats pour prendre connaissance des recours judiciaires qui s’offrent à eux.


Dans une vidéo visionnée plus de 94 000 fois sur Facebook depuis mercredi, ces jeunes de diverses cohortes ont rapporté les propos que Vincent Ouellette, enseignant d’histoire, aurait tenus au fil des ans dans le cadre de ses fonctions.


Des élèves partagent leurs expériences

" Hanae Tamim était en secondaire 4 lorsqu’est survenu l’attentat au journal satirique Charlie Hebdo en France, en 2015. Vincent Ouellette aurait alors demandé à ses élèves musulmans d’offrir leurs excuses pour l’attaque terroriste. La jeune femme dit avoir été blessée par cette demande de son enseignant.

Il parlait de nous comme étant des personnes qui pratiquent une religion violente pleine d’horreur. Hanae Tamin allègue qu’il est en partie responsable du fait qu’elle ait par la suite été traumatisée de l’école.

Cathy Ramirez affirme qu’en 2010-2011, l’enseignant lui aurait lancé qu’elle serait moins conne si elle faisait attention en classe.

J’étais intimidée, humiliée, je ne pouvais rien dire. J’ai un individu qui est en position d’autorité devant moi et détient le futur de mes notes. Lorsque sa mère et elle ont porté plainte, la direction aurait reconnu qu’il ne s’agissait pas du premier incident reproché à M. Ouellette, mais qu’il était comme ça."


13 vues0 commentaire

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
Post: Blog2_Post
bottom of page